Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:18
  La plus grande des grandes...

Née à Barcelone en 1913 et morte en 1963, fille du guitariste gitan El Chino, Carmen Amaya débute la danse flamenca  à l'âge de six ans à Barcelone, puis à Paris, et finalement dans le cinéma. Elle tourne ensuite dans le monde entier. Exceptionnellement explosive et anti-académique, sa danse est restée unique en son genre malgré toutes les tentatives d'imitation. Mais, si comme bailaora , Carmen atteignait des sommets de pureté et de perfection, il ne faut pas oublier de signaler d'autres éléments complémentaires de son art inimitable, comme furent par exemple ses palmas ou battements des paumes utilisées dans le Flamenco. Des battements au son parfait, délivrés avec grâce, cadence ou rythme selon l'opportunité. On ne peut non plus placer sous silence le claquement rythmé de ses doigts, ni celui de ses castagnettes d'ivoire, comme taillées pour exécuter de véritables filigranes de dentelles sonores. Le chant fut une autre facette fondamentale de l'art de Carmen Amaya. Lorsqu'elle chantait, sa voix brute, riche de couleurs authentiques et évocatrices, fluait avec une émotion captivante et une naturalité débordante, comme le montrent ses enregistrements. Carmen Amaya est, sans l'ombre d'un doute, l'une des grandes figures mythologiques de l'art Flamenco.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Virginia Pozo - dans Les grands danseurs
commenter cet article

commentaires

Virginia Pozo

  • : Le blog de Virginia pozo
  • Le blog de Virginia pozo
  • : Bercée depuis ma plus tendre enfance par le Flamenco, je l'enseigne depuis plus de vingt ans. Le flamenco est un héritage profondément ancré en moi, ma culture. Mon souhait à travers ce blog est de le promouvoir comme je le vis et le transmets lors de mes spectacles ou auprès de mes élèves, sans le dénaturer, lui garder son essence originelle.
  • Contact

Mes racines

Pour lancer la video cliquez ici