Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:00

Pastora Galván de los Reyes (Séville, 1980), danseuse de flamenco.

 

(photo Paco Sanchez pour Flamenco-Culture.com) www.flamenco-culture.com

Pastora Galván appartient à une famille ancrée dans la grande tradition du flamenco et constituée de sa mère Eugenia de los Reyes, de son père Jose Galván et de son frère Israel Galván. Dans ce contexte Pastora a développé le style de danse "Galvan"  mais , en même temps, elle a imposé sa propre personnalité aux différents modèles. Aucun doute qu'elle se démarque  quand elle danse por  tangos. En fait, elle est  une des meilleures danseuses de flamenco dans l'interprétation de ce modèle particulier. Elle a dansé pour la compagnie Soniquete celle de Maria Pagés. Présente à l'affiche toutes les semaines au tablao Los Gallos à Séville, Pastora est  une des danseuses les plus demandées par le public espagnol et débute une carrière internationale en se produisant régulièrement au Japon et aux États-Unis.

Elle remporte le prix Matilde Coral au XVIè Concours Nacional de Arte Flamenco de Cordoba 2001.


En 1995 et 1996 voyage aux États-Unis avec le flamenco Theater Company de San Francisco. L'année suivante, donne des cours à l'Université Stanford, en France avec la Society of Israel Galván, à Barcelone et dans d'autres milieux avec des artistes comme Eva La Yerbabuena, Fernando Terremoto, La Susi

Elle est également engagée dans le tablao Sevilla de 'Los Gallos »pour une période de deux ans.

Pour la Bienale de Flamenco de Séville en 1998, participe à Mira / Les souliers rouges d'Israel Galván, se produit à Londres et au Pérou ; a également été engagé par la chorégraphe Maria Pagés pour le spectacle La Tirana.

Dans une autre Biennale de Flamenco de Sevilla participe à la métamorphose, par Israel Galván. Par la suite, danse au Portugal, se rend au Japon où elle participe à divers festivals  dans les villes françaises comme Paris, Mont de Marsan et Biarritz. Travaille en solo durant l'année 2001 dans diverses villes européennes.

Dans le Galvánicas Biennale 2002 œuvres d'Israel Galván, avec Gerardo Núñez.

 Enregistre le flamanco pour l'audiovisuel Night, sorti en DVD sous la direction de José Galván. Cette même année elle se produit comme soliste au Festival de Montellano, en Finlande et Béziers (France).

Retour en 2003, siégeant dans la série "Flamenco viene del Sur» au Théâtre Central de Séville et du théâtre de l'Alhambra. En Mai de cette année est requise par Shoji Kojima et danse au Japon, avec l'accompagnement de Duquende et Chicuelo. Tout au long de la saison travaille à Los Angeles, San Francisco et à Las Carboneras Madrid tablao comme artiste invité.

Elle débute en 2004 au Japon avec Israel Galván

Deux Frères du spectacle, prévu au Festival de Albuquerque (USA), au Festival d'Argelès-Sur-Mer et la Deuxième Séminaire Flamenco La Havane, où elle donne des cours.

A la Bienale de Flamenco de Séville est également impliquée dans deux spectacles, aux côtés de Chano Lobato. Elle est présente au Festival de Monterrey (Mexique) avec Joaquin Grilo, qui travaille fréquemment avec elle. Aussi appelée la Niño de Pura pour certains spectacles.

En 2005, a fait le spectacle La Déesse blanche, composée exclusivement de femmes (chant, danse et TAP), partageant la scène avec Carmen Linares. Présentée plus tard dans l'année au cours de la rencontre des femmes dans le flamenco. Collabore avec le guitariste Pedro Sierra. Part pour des stages en Amérique, Mexique, Grèce, France ...

Passe par le prestigieux Festival Granaino Corral del Carbon et le festival "Flamenco in the Sun" à Miami. Elletravaille à Rotterdam, Amsterdam, Anvers et La Haye.

En 2006 commence avec douze spectacles tout au long de l'Andalousie dans le cycle «Le flamenco est jeune, de la Fundación El Monte, voyages à Oman ou Céret (France), les collaborations avec Joaquin Grilo (à Paris), l'Archange ou José Luis Rodriguez Festival Flamenco comme celle de San Pedro del Pinatar et Ojen, cours à Paris et à Lublin (Pologne), et sa première apparition au Festival de Jerez.

Et ce qui sera le plus grand défi jusqu'à présent dans sa carrière: la présentation, le 16 Septembre dans le XIV Bienal de Flamenco de Sevilla, comme star absolue de la danse, la direction française du spectacle chorégraphique d'Israel Galván et la direction artistique de Peter G. Romero.

 

Au cours de 2007,  Pastora se produit sur des scènes aussi importantes que la Gran Via Teatro de Madrid, dans le cadre de l'Andalousie Flamenco Festival organisé par l'Agence pour le développement de flamenco d'Andalousie, à la sala de Jerez, dans le prestigieux Festival de Flamenco de cette ville et dans des festivals internationaux de danse comme Montpellier (France) et  Grenade, avec grand succès et avec l'appui unanime des critiques et du public.

Sa dernière collaboration avec la chanteuse de Huelva Zambra 5,1 Arkhangelsk, l’on conduit au Teatro La Maestranza de Séville et à Malaga pour la Biennale de Flamenco. Dans ce dernier, a également participé à la pièce Trois femmes avec Carmen Grilo.

En 2008, présente son spectacle à Séville La chambre française, laissant béant Joaquin Turina et  tous ceux qui étaient là.

D'autre part, elle participe aux travaux réalisés pour le Festival Flamenco USA, avec des artistes comme Carmen Linares, Miguel Poveda, et Juan Carlos Romero, intitulé «Four Corners».

Elle a également franchi les frontières avec son école de Flamenco, va à la Fête du Printemps au Caire et à Beyrouth et est actuellement avec le grand danseur de Jerez Joaquín Grilo, dans le dernier spectacle de Dorantes Peña.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Virginia Pozo - dans Les grands danseurs
commenter cet article

commentaires

Virginia Pozo

  • : Le blog de Virginia pozo
  • Le blog de Virginia pozo
  • : Bercée depuis ma plus tendre enfance par le Flamenco, je l'enseigne depuis plus de vingt ans. Le flamenco est un héritage profondément ancré en moi, ma culture. Mon souhait à travers ce blog est de le promouvoir comme je le vis et le transmets lors de mes spectacles ou auprès de mes élèves, sans le dénaturer, lui garder son essence originelle.
  • Contact

Mes racines

Pour lancer la video cliquez ici